Le site de référence sur la série fbi portés disparus
Bienvenue sur www.fbi-fr.net nous sommes le samedi 14 décembre bonne fête aux Odile.
Pseudo : Déborah
Email : deborah.mertenat@bluewin.ch
Genre : G
Résumé : Danny se fait kidnapper par son ex meilleur ami. C'est une histoire à la fois triste et émouvante.
Disclaimer : Hélas, l'univers de "FBI : Portés disparus" et ses personnages ne sont pas à moi. De plus, les marques citées dans cette fiction appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
Complète : Oui.


"Un ami perdu"


En ce beau mois de juillet tout allait pour le mieux même si les choses laissaient quelques peu à désirer. Il lui en voulait, certes, mais en même temps il l'admirait. Qui l'eut cru après qu'il se soit planté avec lui il voulait qu'il lui arrive la même chose mais dans son for intérieur il songeait qu'il lui ferait beaucoup de mal. Le pauvre il allait souffrir. Son plan machiavélique ne serait pas de tout repos même s’il l'aimait bien. Il serait bon de dire qu'ils ont été amis par le passé. Un passé tellement douloureux. L'idée de le faire souffrir le faisait sourire, car il avait l'intention de s'en prendre à sa famille et à ses amis. Cela le rendait fou de joie.

Il faisait tiède ce dimanche-là quand son téléphone sonna. Qui ça peut bien être à cette heure ? se demanda-t-il.

- Hey Danny c'est Jack il faudrait que tu viennes au bureau immédiatement.
- Que se passe-t-il ?
- Dépêches-toi.

En deux temps trois mouvements il enfila sa chemise et son pantalon tout en se demandant ce qui se passait. Arrivant devant le bâtiment du bureau du FBI, il se mit à courir vers l'ascenseur. Fait étrange il n'y avait personne dans le bureau. Paniqué il cria :

- Il y'a quelqu'un ?

Pas de réponse. Inquiet il se dirigea vers son bureau et y vit un mot lui indiquant de se rendre chez Jack. C'était très bizarre. Tandis qu'il se dirigeait vers la sortie, une voix le héla derrière son dos :

- Alors tu comptais partir sans nous dire bonjour ? Joyeux Anniversaire...

A sa grande surprise, toute l'équipe s’était réunie pour lui fêter son anniversaire. Quelques larmes d'émotions roulèrent sur ses joues pendant qu'il soufflait les bougies de son gâteau.

- Tu ne t'attendais pas à ça hein ? lui dit Jack.
- Non à vrai dire je comptais passer la journée devant la télé.
- Eh bien nous avons réservé une table dans ton restaurant préféré.
- Merci c'est vraiment sympa je vous aime tous.
- Ne te met pas à pleurer Danny Taylor, tu vas pouvoir admirer un fabuleux match ce soir si ma compagnie ne te déplaît pas ironisa Martin.
- Super merci beaucoup alors on y va ?

Pendant ce temps il les observait. De sa jumelle il pouvait les voir célébrer un anniversaire mais de qui ? Ah de son ennemi bien sûr. Il était apprécié. Dés demain son plan serait lancé.

- Merci j'ai passé une bonne soirée et ton gâteau était délicieux Viv. Mais je vais vous laissez je dois aller soigner mon indigestion.
- Il serait dommage de te voir malade demain lui dit Jack.
- Bonne soirée et merci pour tout à demain tout le monde.
- A demain.


[Bureau du FBI - Lundi matin - 9H00]
- Un peu fatigué ? demanda Martin à Jack le lendemain de la fête.
- Non un simple mal de tête. Bonjour Viv, bonjour Sam, Danny n'est toujours pas là ?
- Non lui dit Sam, j'ai voulu l'appeler mais il est sur messagerie tu veux que je passe chez lui ?
- Non laisse tomber. Où en est l'affaire Marks ?
- Eh bien je ne sais pas trop dit Vivian, d'après mes sources il s'avère que Mlle Marks voyait un psychologue, Michel Thomas mais je n'ai rien pu en tirer… secret professionnel.
- Ah ces médecins grogna Sam il faut toujours qu'il s'en remettent au secret professionnel. J'ai appris qu'elle fréquentait un homme depuis trois mois il s'appelle Tom Gordon il a été coffré il y a un an pour homicide volontaire. Il est en conditionnel.
- Ok et toi Martin tu as autre chose à nous offrir ? demanda Jack.

A leur grande surprise Martin ne répondit pas tout de suite. D'habitude il était le premier à faire des commentaires, mais là il était perdu dans ses pensées.

- Martin ? Tu es avec nous ?
- Ah ! Pardon hum... je n'ai rien de nouveau si ce n'est que cette fille n'a pas de bonne fréquentation.
- Bon. Viv tu passes prendre Danny pour interroger Tom Gordon chez lui, Martin tu fouilles dans son passé je veux tout savoir sur elle et sur lui, Sam et moi nous allons voir du côté du psy.
- Ça m'étonnerait qu'il vous en dise plus dit Vivian.
- On va quand même essayer.

Quelques minutes plus tard, Jack et Sam arrivèrent devant la porte du bureau du psychologue. Sonnez et entrez furent les deux premiers mots qui les accueillirent dans une réception jaune marron pas terrible. Dés leur entrée une secrétaire s'avança vers eux.

- Bonjour vous avez rendez-vous ?
- Agents spéciaux Malone et Spade nous sommes du FBI. Nous aimerions parler au docteur Thomas s'il vous plaît.
- Je regrette mais le docteur est occupé pour l'instant, pouvez-vous attendre quelques minutes ?
- Oui mais pas très longtemps c'est pour une affaire de personnes disparues.
- Ne bougez pas je vais le prévenir leur dit-elle en se dirigeant vers une porte brune au fond du couloir.
- Pas terrible comme endroit tu ne trouves pas ? dit Sam.
- Je trouve que nos bureaux sont un palace par rapport à celui-là lui rétorqua Jack.
- S'il vous plaît le docteur Thomas vous recevra dès qu'il aura fini avec sa patiente.
- Merci beaucoup.

Quelque part dans Manhattan, Viv tournait dans la rue où son collègue habitait. Tout en montant les 3 étages qui la séparaient de l'appartement, elle songea à la soirée qu'ils avaient faite pour lui. Il n'avait pas été particulièrement bavard et plutôt renfrogné. Elle s'était dit que ce n'était qu'une saute d'humeur et elle espérait que cela lui était passé. A bout de souffle (elle avait monté les marches très rapidement), elle vit avec stupeur la porte grande ouverte et un appartement saccagé. Tout avait été retourné, vêtements, casseroles, télévision. Ce qui la frappa encore plus c'est qu'il y avait du sang, une grosse flaque de sang.

- Danny tu es là ?

Pas de réponse. Inquiète, elle dégaina son arme et fit le tour des pièces dévastée. Aucune trace de son jeune collègue.

- Malone.
- Jack on a un gros problème.
- Viv que se passe-t-il ? Tu vas bien ? s'inquiéta Jack.
- Je crois que Danny a été kidnappé et il y a du sang par terre, tu devrais venir tout de suite.
- D'accord appelle l'identité et le labo pour le sang, je laisse Sam interroger le docteur et j'arrive tout de suite.
- Qu'y a t-il Jack ? demanda Sam en le voyant devenir blanc comme un linge.
- C'est Danny fut tout ce qu'il put dire, je veux que tu restes ici tu interroges le psy et ensuite rendez-vous à l'appartement de Dan.
- Ok ça va aller ?

- Vous pouvez faire vite pour la flaque de sang ? Il s'agit d'un ami.
- Nous allons essayer agent Johnson.
- Viv ?
- Jack je suis si inquiète, tout son appartement est sans dessus dessous le pauvre doit être blessé.
- Oh ! Mon Dieu ! fut les seuls mots prononcés par Jack en voyant dans quel état était l'appartement.
- Agent Malone nous avons trouvé un mot pour vous. Il se trouvait dans la chambre sous le lit dit un des types du labo.
- Merci.
- Alors ? demanda Vivian.
- Danny a été kidnappé hier soir par un de ses amis, il y a même sa signature. Il prétend que nous allons le retrouver mort et qu'il va le torturer sans ménagement.
- Il faut que l'on se dépêche si Danny est blessé à mort il ne tiendra pas jusqu'à demain.
- Ca dépend où il est blessé. Ne t'inquiètes pas c'est un costaud il tiendra le coup. Enfin je l'espère.

- Que savez-vous sur Mlle Monique Marks ? demanda Sam au psy.
- Vous devriez savoir que tout ce qui se dit est purement professionnel.
- Je le sais docteur Thomas mais cette jeune femme a disparu depuis 72 heures et nous aimerions savoir si elle a des ennemis potentiels.
- Je regrette agent Spade mais comme je l'ai dis à votre collègue, je ne vous dirais rien de plus.
- Ecoutez nous pouvons continuer cette conversation ici ou bien au bureau c'est comme vous voulez, tout ce que je vous demande ce sont des informations sur elle qui nous permettrait de la retrouver vite et vivante car le temps tourne.
- Je regrette agent Spade.
- Oh (indignée). Au revoir docteur.
- Au revoir agent Spade, bonne chance pour votre enquête.

De retour au bureau Jack et Vivian eurent du mal à ne pas regarder le bureau de leur collègue disparu. Avec une pointe de remord, Jack dut bien constater qu'il avait la priorité étant donné sa blessure. Quand Martin vit Jack placer la photo de Danny sur le tableau des disparus il poussa un merde de stupéfaction.

- Pourquoi tu mets sa photo sur le tableau Jack ? Il n'a pas pu disparaître !
- Je crains que oui Martin. Et en plus il est grièvement blessé. Il faut que nous le retrouvions au plus vite. Si tu sais quelque chose à propos de ça il faut que tu me le dises tout de suite.
- Eh bien c'est délicat. Il s'est confié à moi, il m'a dit qu'il recevait des lettres de menaces d'un homme qu'il avait connu au lycée et qui lui en voulait pour une histoire de fille et d'alcool. Mais je ne sais rien d'autre.
- Il se faisait harceler ? s'étonna Sam qui était revenue au bureau (Jack l'avait appelé pour lui dire de retourner au bureau sans passer par l'appartement).
- On ne sait pas encore mais c'est notre priorité. Mlle Marks aussi et c'est pourquoi Viv tu continues sur elle avec Martin et Sam et moi nous nous chargeons de Danny. Mais si vous découvrez quelque chose qui nous aiderait n'hésitez pas.

Sur ces mots Jack se hâta de faire une recherche avec Sam sur les dernières arrestations de Danny ainsi que de ses relevés téléphoniques. A leur grande stupéfaction ils durent constater que Dan se faisait harceler depuis plusieurs mois. Il était apparemment victime de racket car les retraits qu'il faisait à des distributeurs étaient très importants.

- Tu pencherais pourquoi toi ? demanda soudain Sam à son patron.
- Je ne sais pas trop, peut-être qu'un de ses anciens amis à repris contact avec lui pour lui parler et qu'il n'a pas voulu.
- Tu crois qu'il a recommencé à boire ? Parce que les sommes qu'il a retiré sont vraiment astronomique.
- Non je pencherais plutôt sur la théorie du racket. Il n'est pas du genre à se laisser faire rétorqua Jack.

Perdu dans ses pensées Martin ne put s'empêcher de penser qu'il était responsable de la disparition de son ami. Il s'était confié à lui et il n'avait pas su l'aider et au lieu d'aider Vivian il était plongé dans les relevés téléphoniques de Danny.

- Martin tu as les derniers relevés de cartes de crédits de Monique Marks ?
- Pardon, ? Non mais j'ai les relevés téléphoniques de Danny.
- Martin, Jack ne veut pas nous écarter de l'enquête mais tu dois m'aider à retrouver cette jeune femme.
- Je regrette Viv, mais je me sens responsable de sa disparition.
- Comment ça ?
- Eh bien il s'est confié à moi il m'a dit qu'il avait peur, que ces lettres lui faisait peur et je n'ai pas su l'aider, le protéger.
- Enfin Martin tu n'es pas responsable de ça, un type qui enlève un agent du FBI passera le reste de sa vie en prison.
- Oui peut-être mais il faut que je le retrouve avec ou sans toi.

Il avait mal à la tête et tout lui semblait flou. Une radio diffusait au loin un groupe des années 50. Qu'est ce que je fais ici se demanda-t-il. Et c'est là qu'il le vit, l'homme qui l'avait enlevé. Il le reconnut tout de suite et il eut encore plus peur.


[Disparu depuis deux jours]
Au bureau de FBI, tout le monde était sur le qui-vive il fallait qu'ils le retrouvent. C'était devenu une priorité. Martin s'en voulait toujours de ne pas avoir pu prévoir tout cela. Jack était très énervé contre son équipe qui avait laissé tomber Monique Marks pour s'occuper de Danny. La jeune femme avait été transférée à une autre équipe. La veille au soir ils avaient reçu une cassette vidéo leur indiquant, que leur collègue était mort. En fait c'était une vidéo montage mais cela les avait tous chamboulés. Alors qu'ils croyaient être sur une piste cette information les rendait nerveux. Il s'agissait en fait d'un homme que Danny avait arrêté à ses débuts et qui avait en fait été son ex meilleur ami. Ce dernier avait juré de se venger quand le verdict au tribunal fut tombé quelques mois plus tard. Danny avait assisté à son procès. Il avait écopé de 18 ans de prison et il fut libéré deux semaines plutôt pour bonne conduite. Il s'appelle Yann Pers.

- Qu'as tu pu trouver sur Pers Martin ? demanda Jack.
- Ses parents sont décédés il y a deux ans des suites d'un accident de voiture à Norfolk, c'est un ancien dealer. Il a probablement dut préparer son coup lorsqu'il était en prison. Je pense qu'après être sorti, il s'est mis à la recherche de Danny et il a dû le faire chanter.
- Ça se tient. Et toi Sam tu as quelque chose sur les relevés téléphoniques ?
- Il s'avère que Martin a raison, Pers n'a pas arrêter de le harceler.
- Et toi Vivian sur ses cartes de crédit ?
- Elles n'ont pas été utilisées depuis des jours.
- Très bien. Martin je veux que tu ailles te renseigner à la prison ou était détenu Pers, Sam tu vérifies encore une fois les morgues et les hôpitaux, Viv tu viens avec moi nous allons parler avec son frère.
- Pourquoi faire ? s’étonna Vivian, il ne se parle plus depuis longtemps.
- Il a le droit de savoir ce qui se passe.
- Bon si tu le dis.

Vivan et Jack arrivèrent devant une porte qui se trouve être l'appartement du frère de Danny, Raphaël Alvarez. Sylvia la copine de Raffie, ouvrit la porte.

- Oui ?
- Agents spéciaux Johnson et Malone nous voudrions vous parlez de Danny.
- Que se passe-t-il ?
- Il a disparu depuis deux jours et nous avons de la peine à le retrouver, nous avons pensé que vous pourriez nous aider.
- Je ne vois pas en quoi je pourrais vous aidez, nous ne l'avons pas beaucoup vu depuis que Raffie est sortit de prison.
- Pouvons-nous entrer ? demanda Jack.
- Oui bien sûr. Raffie il y a des flics.
- Raphaël Alvarez ?
- Oui en quoi puis-je vous aidez ?
- Danny a disparu depuis deux jours lui dit Vivian.
- Ah ah très drôle, monsieur perfection a disparu. Je ne vois pas en quoi je pourrais vous aider.
- Nous savons que vous ne le voyez pas beaucoup, mais nous avons de la peine à le retrouver et vu que vous êtes sa seule famille j'aurais aimé savoir quand vous l'avez vu pour la dernière fois ?
- Ça doit bien faire trois mois. C'était pour noël et il n'avait pas l'air content d'être là. Vous savez nos rapport sont conflictuels, il n'a jamais accepté la mort de nos parents et ce sujet ainsi que la drogue et la tôle sont sources de dispute, mais il s'entend bien avec notre fils Nicky.

3 mois plus tôt

Toc toc
- Bonjour Sylvia.
- Salut Danny entre je t'en prie.
- Sympa chez vous.
- Merci alors comment vas-tu ?
- Ça peut aller et toi ? La grossesse te va bien. Où est Raffie ?

Soudain Raffie sortit de la cuisine et voulu embrasser son petit frère mais celui-ci recula.

- Bon Danny qu'est-ce qu'il y a ?
- Tu sais que je ne te pardonnerais jamais de m'avoir laissé tombé quand j'avais 14 ans.
- Danny c'est de l'histoire ancienne je suis clean maintenant.
- Il vaut mieux que je m'en aille je ne me sens pas à l'aise.
- Alors dans ce cas il vaut mieux que tu ne remettes plus jamais les pieds ici vociféra t-il.
- Au revoir et joyeux noël.
- Dégage hurla Raffie.

Fin du flashback

- Pourquoi cette haine M. Alvarez ? lui demanda Vivian apparemment surprise par les propos de Raffie pour son frère.
- Ce n'était pas de la haine, j'ai essayé de parler avec lui mais il se dérobe et il ne veut rien avoir à faire avec moi.
- Bon je crois que ce sera tout dit soudain Jack. Merci beaucoup au revoir.
- Attendez dit soudain Raffie. Vous me préviendrez quand vous l'aurez retrouvé ?
- Oui naturellement.
- Merci au revoir.

Pendant ce temps, Martin était à la prison où avait été détenu Yann Pers, leur premier suspect dans l'affaire Taylor. En se renseignant auprès du directeur et des gardiens il apprit que Pers avait passé toute sa détention à vociférer contre un flic. Il ne parlait pratiquement que du poulet qui l'avait serré et qui avait été son ancien meilleur ami. Le directeur de la prison avait autorisé Martin a interrogé l'ancien copain de cellule de Pers, un certain Kano (qui sera libéré dans deux jours pour bonne conduite).

- Agent spécial Martin Fitzgerald. M. Kano je voudrais vous parler de votre ancien compagnon de cellule M. Pers.
- Que puis-je faire pour vous aider ?
- Eh bien mon collègue a disparu depuis deux jours et nous pensons que M. Pers a un lien très précis dans cette affaire.
- Un peu normal car Pers n'arrêtait pas de parler d'un flic qui l'avait coffré, un certain Taylor c'est bien ça ?
- Oui tout à fait. Sauriez vous me dire s'il projetait de le kidnapper lorsqu'il sortirait ?
- Il y a fait des allusions.
- M. Kano il s'agit d'une enquête fédérale et si vous ne me dites pas la vérité je me ferais un plaisir de prolonger votre séjour ici.
- Je vous l'ai dit il y a fait des allusions mais sans plus. Gardiens ! (Sur un ton rempli de sarcasme). Vous ne le reverrez jamais vivant.

En entendant ces mots, Martin ne put s'empêcher de lui infliger un énorme coup de boule dans la figure et l'homme s'écroula. Fort heureusement les gardiens purent maîtriser Martin. De retour au bureau, il culpabilisait toujours. A son grand regret, il n'avait rien pu tirer de ce tôlard complètement fêlé. Il se demandait toujours pourquoi Danny ne parlait jamais de son passé, certes il n'était pas très glorieux mais en même temps se confier lui ferait du bien et pour Martin ce genre de comportement était bizarre.

- Qu'y a t-il Martin ? s'approcha soudain Vivian du jeune homme en pleine réflexion.
- Pourquoi Danny n'est-il pas à même de se confier ?
- C'est quelqu'un de très introverti, même à moi il ne parle jamais. Tout ce que je sais sur lui il me l'a dit de lui même parce qu'il ne savait pas à qui d'autre se confier. Tu sais son enfance l'a traumatisé à jamais.

- Pourquoi tu fais ça ? Tu m'en veux à ce point ?
- Tu as bousillé ma vie et sache une chose si tu ne veux pas qu'il arrive malheur à ton meilleur ami du moment tu as intérêt à la boucler.

A environ quelques kilomètres de New York, dans un entrepôt abandonné, un homme gisait par terre ligoté et avec une énorme blessure à la tête. Qu'est-ce que vous foutez se demandait-il. Pourquoi ses collègues ne l'avaient pas encore retrouvé ? Et soudain il se dit que Pers avait dut brouiller les pistes et qu'il allait leur faire du mal et cela il ne pouvait le tolérer c'était sa seule famille. Comme chaque jour il essaya encore de désserrer ses liens mais il avait bien fait les noeuds. Désespéré il essayait encore et encore jusqu'à ce qu'il fut à bout de souffle quand il entendit une sirène au loin. Ah enfin les voilà songea-t-il. Il essaya de crier mais malheureusement aucun sons ne sortit de sa bouche.

Rien pas le moindre indice et ils avaient cherché partout. Jack et l'équipe étaient à bout, surtout Martin qui ruminait tout seul dans son coin. Soudain, le tirant de sa torpeur, le téléphone de Jack se mit à sonner.

- Agent Malone.
- Il y a quelqu'un qui vous demande à la réception.
- D'accord je viens tout de suite

Qui cela peut-il bien être ? Remplis de question il alla le coeur lourd à la réception. Une femme âgée d'environ trente ans s'approcha de lui en le voyant.

- Etes-vous l'agent Malone ?
- Oui en quoi puis-je vous aider ?
- Je voudrais voir l'agent Taylor est-ce qu'il travaille bien ici ?
- Oui c'est pourquoi ?
- Je voudrais le mettre en garde contre un type qui risque de lui faire du mal.
- Venez avec moi je vais vous conduire à lui.

Et Jack la conduisit vers le tableau des disparus où la photo de Danny était toujours affichée.

- C'est une blague ?
- Non il a disparu depuis deux jours.
- Mais il m'a appelé hier soir en me disant de passer au bureau de Jack Malone.
- Vous êtes sûr ?
- Oui car c'est mon petit ami. Oh ! Je m'appelle Tanja Martinez.
- Vous voulez bien qu'on aille discuter un moment dans mon bureau

Il n'en pouvait plus sa tête lui faisait vraiment mal.

- Hey alors tu as mal ?
- Pourquoi tu fais ça ? lui demanda Danny.
- Si tu savais le sort que je te réserve. En ce moment même ma petite amie est en train de brouiller les pistes chez Jack Malone pour qu'il ne puisse jamais te retrouver.
- J'ai soif dit Danny qui était à bout de nerf.
- Ok, tu ne veux pas que je regarde ta blessure ?
- Non j'ai soif.
- Ok. Dans quelques heures quand Tan aura parlé à Jack nous t'emmènerons à l'hôpital puis nous partirons de l'Amérique pour terminer mon plan.
- Que vas-tu faire de moi ?
- Tu le sauras bien assez tôt.

Suite à la visite de Tanja Martinez Jack resta complètement interloqué. Elle lui avait fait des révélations sur Danny qui étaient incroyable. Il l'avait aidé à sortir d'un réseau de prostitution il y a deux ans et depuis ils vivaient une histoire d'amour des plus passionnantes. Mais pour Jack ses dires manquaient de convictions. Intrigué il commença par faire des recherches sur cette fille et fut stupéfait par ce qu'il apprenait devant son écran d'ordinateur.

Tout en marchant vers sa voiture elle se mit à sourire en regardant le bâtiment du FBI. C'était amusant de penser qu'il avait travaillé ici et de voir sa photo sur le tableau des disparus était vraiment drôle. Il va adorer cela songea-t-elle tout en ouvrant sa portière. Elle n'eut pas le temps de mettre le moteur en route que son portable se mit à sonner.

- Hey mon amour.
- Salut chéri. Il a toujours mal ? demanda-t-elle une pointe d'inquiétude dans la voie.
- Oui, tu pourrais acheter de l'eau s'il te plaît je ne pensais pas l'avoir frapper aussi fort. Tu peux également nous trouver un médecin ? Au fait comment s'est passé ta visite chez Jack Malone ?
- Danny est sur le tableau des disparus et Jack a gobé tout ce que je lui ai raconté.
- Il savent des choses, ils ont trouvés des indices ?
- Non ils n'ont rien et ils pataugent comme des débutants. Son meilleur ami s'appelle Martin Fitzgerald, je les ai entendu en parler quand je sortais du bureau.
- Ok fais vite il pisse le sang.
- Ok à tout à l'heure.

- Qu'en est-il au sujet de l'affaire Taylor ? demanda Van Doren à Jack qui était arrivé dans son bureau peu après le départ de la jeune femme.
- Toutes les pistes sont brouillées, j'ai l'impression qu'ils ne veulent pas qu'on le retrouve.
- Très bien, je vous accorde encore un délai de 12 heures après quoi nous classerons le dossier.
- Quoi ? Vous ne pouvez pas faire ça ? L'agent Taylor est un excellent élément et qui plus est un ami. Je m'oppose à cette décision.
- 12 heures Jack pas une de plus. Mlle Marks a été retrouvée avec son amant au Canada hier soir.
- Merci beaucoup mais sachez que mon équipe et moi n'allons pas laisser tomber l'Agent Taylor comme une vieille chaussette.

Enfin ! Il avait réussi à lui fausser compagnie. En voulant l'emmener à l'hôpital Pers avait détacher Danny et avec toute la force de ses pieds il lui avait envoyé en plein dans les parties masculines. De toute la force que ses jambes lui permettaient il se mit à courir en direction d'une forêt qui se situait en face de l'entrepôt ou il avait été retenu prisonnier. Malgré la blessure qu'il avait à la tête il ne pensait plus qu'à une chose, retrouver Jack, Sam, Martin et Viv. Tout ce qu'il voulait maintenant c'était un téléphone et revoir sa famille.

- Martinez.
- Danny s'est fait la male.
- Quoi ?
- Si tu le vois sur ta route essaie de l'arrêter. De toute façon il ne pourra pas aller loin car j'ai quand même réussi à lui injecter un peu de drogue pour qu'il se calme.
- Ok message reçu

A peine eut-elle raccroché qu'elle entendit les flics qui se trouvaient juste derrière elle. Elle accélera mais une voiture lui fit une queue de poisson. C'est avec stupeur qu'elle reconnu Martin Fitzgerald et Jack Malone, l'air furieux, sortir de la voiture.

- Où es Danny Taylor ? Je ne le répéterai pas deux fois hurla Martin à l'adresse de la jeune femme.
- Je ne vois pas de quoi vous parler.
- Martin tu vérifies avec son portable le dernier numéro qu'elle a appelé ordonna Jack.
- Ok passez le moi.
- Hors de question.
- Très bien vous avez le droit de garder le silence tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous lors du procès. Vous pouvez demandez l'assistance d'un avocat dit Jack en lui passant les menottes.
- Comment s'appelle chouchou ? demanda Martin.
- Je ne le vous dirai pas.
- Ecoutez si vous nous le dites maintenant nous pourrons alléger votre peine mais sinon vous écoperez d'une peine à vie pour avoir torturer un agent du FBI.
- Ok ça va vous me faites mal. Bon il s'agit de Pers Yann.
- Et où peut-on le trouver ? demanda Martin plein d'espoir.
- A 5 minutes d'ici. Je ne dirais rien de plus. De toute façon vous ne retrouverez jamais Danny car il s'est fait la male il y a 10 minutes.
- Ok les gars dit Jack fouillez les environ et si vous retrouvez l'agent Taylor appelez moi tout de suite.
- Ok agent Malone.

Complètement perdu et légèrement malade, sa tête lui faisait de plus en plus mal à mesure qu'il marchait. Tout à coup il s'étala de tout son long. Soudain il dressa l'oreille il y avait quelqu'un. Oh mon dieu il va me tuer pensa-til.

Dans sa voiture Jack réfléchissait quand il entendit un coup de feu dans le lointain. (Il avait laissé la fenêtre ouverte pour mieux réfléchir ). Il sortit précipitamment de sa voiture tout en dégainant son arme et se dirigea vers une espèce de petite forêt. Prudemment il entra dans celle-ci et y vit deux corps, l'un d'eux bougeait légérement. Avec soulagement il vit qu'il avait retrouvé son collègue disparu.

Une semaine plus tard, Danny se remettait péniblement de ses blessures. Ses amis ne l'avaient pas quitté d'une semelle mais il lui faudrait beaucoup de temps pour se remettre. Il pleurait assez régulièrement. Il était devenu très fragile et chaques gestes du quotidien, comme se laver les dents où aller aux toilettes, étaient très difficiles. Il avait besoin d'une grande attention et assistance. Mais malgré tout, il alla signer une décharge de sortie contre avis médical et s'en alla au bureau comme d'habitude, sans se soucier des conséquences.

Les journaux n'arrêtaient pas d'en parler. Yann Pers un dealer minable qui avait été arrêté il y a 18 ans pour trafic de cocaïne par un agent du FBI dont le nom ne fut pas divulguer. Martin était tranquillement en train de lire un article consacré à ce sujet quand à sa grande surprise il vit Danny entrer dans le bureau et se diriger vers lui.

- Je suis désolé de t'avoir entraîné là dedans Martin murmura-t-il.
- Oh ne t'en fait pas pour ça c'est du passé.
- Je voulais aussi m'excuser auprès de toi suite à mon comportement au match lors de mon anniversaire. Je ne voulais pas te traiter de la sorte.
- Ne t'inquiètes pas c'est oublié. Au fait tu sais pourquoi Pers t'a kidnappé ?
- Non je n'ai toujours pas compris dit-il en s'asseyant au côté de Martin.
- Il voulait tout simplement te prouver qu'il pouvait faire peur aux gens vulnérables. Il voulait également se venger de toi d'après ce que Tanja nous a raconté.
- Et que va-t-il lui arriver ?
- Eh bien elle écopera de la peine maximum mais ne t'inquiètes pas elle n'en mourra pas. C'est une petite vipère, elle vociférait contre toi d'avoir tué son homme.
- C'était de la légitime défense Martin se défendit-il.
- Oui ce sera mentionné dans le rapport. En attendant Jack t'a vu arriver de loin et m'a fait un signe comme quoi je pouvais te ramener chez toi. Ah et au fait Jack m'a dit de te dire que ton frère a appeler pour avoir de tes nouvelles il s'inquiète pour toi.
- Ok je l'appellerai on y va ?

Un mois et demi plus tard l'équipe était réunie autour de la table pour établir un portrait de la nouvelle personne disparue. Danny était revenu depuis deux jours et semblait s'être bien remis de sa mésaventure. Le fait d'être avec cette équipe lui avait redonné la force de vivre, car ces derniers s'était relayer pour le veiller chez lui et veillez à ce qu'il se repose. La bonne nouvelle était que Danny s'était réconcilier avec son frère et qu'il venait lui rendre visite régulièrement. Il était redevenu le Danny rieur et drageur que tout le monde connaissait, ce qui faisait toujours sourire Sam.


FIN
Copyright © 2003-2019 fbi-fr.net - Le site de référence sur la série fbi portés disparus.