Le site de référence sur la série fbi portés disparus
Bienvenue sur www.fbi-fr.net nous sommes le mercredi 01 avril bonne fête aux Hugues et Valéry.
1#16 CLAIRE DE LUNE
   
DANNY : Tu as quelque chose ?
SAM : Claire Metcalf, 16 ans, admise il y a trois semaines après un épisode psychotique. Elle prend un anti-psychotique et deux anti-dépresseurs. Ca l’avait apparemment calmée jusqu’à hier soir. Qu’est ce que tu as ?
DANNY : Quelqu’un a saboté le système de sécurité dans le secteur des adolescents. Un des soignants est dans le coup.
SAM : Ouaih, à moins que l’enlèvement fasse parti de leur méthode de traitement.


M. DUNLOCK : Claire Metcalf ne s’est pas suicidée.
DANNY : M. Dunlock, Claire Metcalf ne s’est pas servie de ses supers pouvoirs pour réussir à traverser le plafond. Quelqu’un a dû la faire sortir.


(Jack et Danny regardent un dessin fait par Claire)
JACK : Je ne sais pas, mais tout ça m’évoque quelque chose.
DANNY : A quoi tu penses ?
JACK : Ca pourrait être une personne, ou quelque chose de plus abstrait : peur, angoisse, remord.
DANNY : Remord ?
JACK : D’avoir survécu. C’est très fréquent pour des enfants de gens qui se sont suicidés, qu’ils finissent par se suicider eux-mêmes. Ou alors peut-être que Claire essayait de faire sortir quelque chose, pour s’en débarrasser.
DANNY : Pour ne plus continuer à le revivre encore et encore.
JACK : Oui.
DANNY : Tu sais, mes parents sont morts quand j’avais son âge, j’y pense pas sans arrêt.
JACK : Tu as peut-être réussi à t’en délivrer en faisant ce que tu fais aujourd’hui.
DANNY : Merci docteur Freud.
JACK : Oui... Ah désolé.


(Vivian s’approche et lit le titre d’un livre que parcours Martin)
VIVIAN : "Etat de stress aigu ?" Quoi, tu es atteint toi aussi ?
MARTIN : Ah, t’as remarqué. En fait, j’essaye de rattraper un peu Jack et Danny.


DANNY : Claire.
CLAIRE : Ne me touchez pas.
DANNY : Tu n’as rien à craindre. Je m’appelle Danny.
CLAIRE : Laissez-moi tranquille.
DANNY : Je comprends pourquoi tu veux être seule, c’est joli ici. Claire, je comprends tout à fait ce que tu ressens J’ai perdu mes parents quand j’avais 11 ans. On roulait en voiture et ils se disputaient. Ouaih, mon père criait après ma mère, il n’arrêtait pas de crier après ma mère, je voulais qu’il arrête alors j’ai dit quelque chose, il s’est retourné, il a crié après moi… et c’est là que la voiture a dérapé. Je n’avais jamais dit ça à personne... jamais. Je sais ce que sais de garder un tel secret. Je ne voulais rien faire de mal ce jour là. Je n’étais qu’un enfant, tout comme toi. Claire, ta mère sait que tu ne voulais pas la tuer, elle sait que tu ne voulais pas la faire tomber. Elle sait que tu donnerais tout au monde pour la ramener ici. Elle ne veut pas que tu te fasses du mal, ta mère t’aime trop pour ça.
Copyright © 2003-2020 fbi-fr.net - Le site de référence sur la série fbi portés disparus.