Le site de référence sur la série fbi portés disparus
Bienvenue sur www.fbi-fr.net nous sommes le vendredi 06 décembre bonne fête aux Nicolas.
4#09 CAVALIER SEUL
   
JACK : Tu es si nerveuse ?
ANNE : Je ne fais pas ça souvent, Jack.
JACK : Ecoute c'est un garçon très gentil, rien à voir avec moi. Il est, il est drôle, il est capable de s'engager avec quelqu'un.
ANNE : Tu oublies que tu es marié.
JACK (sarcastique) : Ouais c'est une belle réussite. Ecoute, c'est le genre de gars qui rentrera toujours à la maison pour dîner.
ANNE : D'accord.
JACK : D'accord ?
ANNE : Oui.
JACK : Et il a un boulot, contrairement à tes autres petits copains. Il est, enfin c'est l'un des meilleurs agents avec qui j'ai travaillé.
ANNE : Mais pas le meilleur, tu es le meilleur agent avec qui tu as travaillé.
JACK : Je suis le meilleur agent avec qui j'ai travaillé.
ANNE : Et je suis quoi moi ?
JACK : Toi tu es le plus joli agent avec qui j'ai travaillé.
ANNE : Oh je te remercie beaucoup.
JACK : Non c'est vrai non, t'es fantastique.


ANNE : Ce n'était pas nécessaire.
JACK : Tu aurais fait exactement la même chose.
ANNE : Quoi ? T'humilier comme ça ?
JACK : Tu sais y'a pas de t'humilier Anne.
ANNE : Dis, tu ne savais pas qu'Anne Cassidy était trompée par son mari, suspectée dans sa disparition.
JACK : Tu ne m'as pas laissé le choix.
ANNE : Je travaille ici Jack, je vois ces personnes tous les jours, je ne t'aurais jamais fait la même chose, jamais.


(Jack compresse la blessure de Max)
MAX : Ca sert à rien laisse tomber, tu perds ton temps, tu perds ton temps. Assied-toi et parle-moi. Parle-moi.
(Jack finit par s'asseoir)
JACK : Que je te parle ? Mais de quoi tu veux qu'on parle ?
MAX : Je t'avais dit que tu me trouverais.
JACK : Si t'étais pas aussi borné je t'aurais trouvé plus tôt.
MAX : J'ai un bourbon de 25 ans d'âge planqué dans mon bureau, laisse pas ces tordus de l'inspection le piquer.
JACK : T'aurais pas du me le dire pauvre idiot, je vais m'y précipiter et je vais la boire tout seul. Allez accroche-toi, les secours vont pas tarder.
MAX : Je suis fatigué.
JACK : Tais-toi, garde tes forces.
MAX : Jack ?
JACK : Quoi ?
MAX : Anne, tu vas veiller sur Anne ?
JACK : C'est toi qui va veiller sur elle.
(Max meurt et tombe sur l'épaule de Jack)


(Jack est toujours assis pas terre, le corps de Max à côté du sien)
DANNY : Jack, ils ont trouvé de la ricine dans le bâtiment, en très grosse quantité. Allez vient, il faut évacuer. (Danny lui tend la main)
JACK : Je ne bouge pas d'ici.
(Une larme coule le long de sa joue)
DANNY : Ecoute, quand le bâtiment sera sécurisé on repassera chercher Max, mais pour l'instant on doit évacuer alors vient.
(Jack ne bouge pas et ne dit rien)
DANNY : Je vais voir ce que je peux faire.


(Jack arrive dans son bureau où Anne l'attend en pleurs)
JACK : Anne.
(Elle le regarde et il lui tend la plaque de Max)
JACK : Tiens.
ANNE : A quoi ça sert tout ça ?
JACK : Max a fait du bon boulot.
ANNE : Et personne n'aurait pu le faire mieux que lui.
JACK : Non.
ANNE : Et tu te débrouilleras pour que tout le monde le sache ?
JACK : Je te le jure.
(Anne lui caresse la joue)
ANNE : J'aurais tellement voulu pouvoir l'aider.
Copyright © 2003-2019 fbi-fr.net - Le site de référence sur la série fbi portés disparus.